Retour à la page d’accueil

Stratégies de prévention pour les enfants

En plus des conseils de sécurité qui suivent, il est bon que les parents prennent conscience des dangers qui guettent leur enfant sur Internet. Consultez Cyberaide.ca pour obtenir des conseils de sécurité internet sur mesure pour votre enfant.

Enfants de 4 à 6 ans

  • Dites à votre enfant de vous demander toujours la permission avec d’aller quelque part avec qui que ce soit.

  • Dites à votre enfant de se faire accompagner dans tous ses déplacements.

  • Apprenez des techniques de résistance active à votre enfant (crier, donner des coups de pieds, mordre, etc.) à utiliser lorsque quelqu’un (autre que vous) essaie de l’emmener de force. Apprenez-lui la règle « Partir sans le dire, c’est NON! L’enfant prudent prévient ses parents ».

  • Expliquez à votre enfant quoi faire s’il se perd. En principe, un enfant devrait aussitôt s’asseoir, rester sur place et appeler son parent.

  • Dites à votre enfant de ne jamais partir avec quelqu’un d’autre que les personnes qui l’accompagnent s’il se perd dans un centre commercial, un parc d’attractions ou un autre lieu ou événement public.

  • Consultez la section Enfants perdus pour plus de détails.

Dites à vos enfants de ne jamais aller nulle part avec qui que ce soit sans votre permission.

Enfants de 7 à 8 ans

  • Rappelez les conseils de sécurité mentionnés précédemment sous la rubrique « Enfants de 4 à 6 ans ». Par exemple, les enfants de 7 à 9 ans ont encore besoin de se faire rappeler de ne jamais aller nulle part avec qui que ce soit sans la permission d’un parent et de se faire accompagner dans tous leurs déplacements.

  • Apprenez à votre enfant à se fier à son instinct. Expliquez-lui que l’instinct, c’est quelque chose que l’on ressent en dedans de soi lorsqu’un danger nous guette et qu’il faut être alerte à ce qui se passe autour de soi.

  • Dites à votre enfant de venir vous parler aussitôt si jamais quelqu’un le rend mal à l’aise.

  • Petit à petit, votre enfant devra s’exercer à appliquer des techniques d’assertivité. Votre enfant doit aussi apprendre quand et comment parler à un adulte de confiance si quelqu’un ne respecte pas ses limites.

  • Pour savoir comment apprendre à votre enfant la différence entre un bon et un mauvais secret, allez au www.tatieseconfie.ca
  • Ayez votre enfant à l’œil dans les lieux publics. Dans les endroits bondés, comme les parcs d’attractions et les centres commerciaux, vous pourriez facilement le perdre de vue. Prenez soin d’établir un plan avec votre enfant au cas où vous vous retrouveriez séparés l’un de l’autre.

  • Confrontez votre enfant à des mises en situation. Demandez-lui ce qu’il ferait…

  • s’il se faisait solliciter par quelqu’un dans la rue;
  • si quelqu’un lui demandait son aide pour retrouver un chaton ou un chiot;

  • si quelqu’un vient lui dire qu’il est venu le chercher à la demande de sa mère;

  • si quelqu’un essayait de le faire monter de force dans une voiture;

  • s’il se retrouvait seul et songeait à rentrer chez lui à pied sans personne pour l’accompagner.

Enfants de 9 à 11 ans

  • Nous vous conseillons de rappeler les conseils de sécurité mentionnés précédemment sous les rubriques 4 à 6 ans et 7 à 8 ans.

  • Si votre enfant sort avec ses amis (par ex., pour aller au centre commercial ou au cinéma), assurez-vous que des arrangements soient pris au préalable pour son transport et celui de ses amis à l’aller comme au retour. Veillez aussi à être accessible pendant l’absence de votre enfant au cas où il aurait besoin de vous joindre. Établissez un plan avec votre enfant au cas où il se retrouverait séparé de ses amis pendant sa sortie.

  • Un enfant de 9 à 11 ans doit aussi connaître les consignes de sécurité à suivre lorsqu’il est seul à la maison. Voici les plus importantes : garder les portes verrouillées en tout temps; ne jamais ouvrir à quelqu’un ou laisser entrer quelqu’un; ne jamais annoncer qu’il sera seul à la maison; conserver une liste de numéros importants à côté du téléphone; ne pas hésiter à appeler ses parents au besoin.

  • Discutez ouvertement de sécurité avec votre enfant et commencez à lui parler des diverses ruses que certains adultes utilisent pour gagner la confiance d’un enfant. Donnez-lui souvent des exemples pour l’aider à comprendre comment déjouer ces ruses (offrir des cadeaux, demander de l’aide, prétendre qu’il y a une urgence, se placer en position d’autorité, faire des compliments, etc.).

  • Si votre enfant va chez un ami, demandez-lui de vous appeler ou de vous texter en arrivant, ou demandez aux parents de son ami de vous appeler quand votre enfant sera arrivé. Quand votre enfant est prêt à rentrer, demandez-lui de vous prévenir lorsqu’il se met en route. Ayez une idée de la distance qu’il a à parcourir et du temps qu’il lui faudra.

Dites à votre enfant de résister activement et d’attirer l’attention si quelqu’un essaie de s’emparer de lui par la force (il peut crier, frapper son ravisseur, le mordre, lui donner des coups de pied).

Enfants de 12 à 13 ans

  • Au début de l’adolescence, les enfants ont encore besoin de se faire rappeler les conseils de sécurité mentionnés précédemment, sous les rubriques 4 à 6 ans, 7 à 8 ans et 9 à 11 ans. Par exemple, les ados doivent encore demander la permission à un parent avant de partir avec qui que ce soit; il est encore important qu’ils se fassent accompagner dans leurs déplacements, ils doivent continuer d’écouter leur instinct, et ils doivent continuer de s’exercer à appliquer des techniques d’assertivité.

  • Apprenez à votre enfant à anticiper les situations potentiellement dangereuses; confrontez-le à des mises en situation pour lui donner l’occasion de s’exercer à réagir de façon sécuritaire à ces situations (par ex., « Que ferais-tu si un soi-disant responsable d’une agence de mannequins venait te complimenter sur ta beauté et t’invitait à venir avec lui? »).

  • Apprenez à votre enfant la différence entre une relation saine et une relation malsaine.

  • Si votre enfant veut rencontrer pour vrai un ami virtuel, demandez à parler au père ou à la mère de cet ami. Vous pourrez alors prendre des dispositions avec l’autre parent pour que vos enfants se rencontrent en votre présence.

Enfants de 14 ans et plus

  • Continuez d’apprendre des techniques d’assertivité à votre enfant. Confrontez-le à des mises en situation pour l’aider à anticiper des situations potentiellement dangereuses (par ex., « Que ferais-tu si quelqu’un que tu as connu sur Internet voulait te rencontrer pour vrai? »). Rappelez-lui les techniques d’assertivité et les consignes de sécurité quand l’occasion se présente et discutez de sa nouvelle autonomie et des façons de se prémunir contre la maltraitance.

  • Rappelez à votre enfant l’importance d’appliquer le principe de la compagnie des amis dans ses sorties le soir avec ses amis. Faites-lui bien comprendre qu’il est important de rester en groupe avec ses amis partout où il va (fêtes, etc.) et que le groupe convienne au départ de ne laisser personne derrière à la fin de la soirée. Expliquez à votre enfant que se comporter en bon ami, ça veut aussi dire veiller l’un sur l’autre et ne pas laisser un ami derrière, car il pourrait se retrouver en situation de vulnérabilité.

  • Lorsque votre ado sort pour la soirée, il doit planifier son retour afin de pouvoir rentrer à la maison en sécurité. Pour la sécurité de votre enfant et de ses amis, veillez à ce que le transport de tous soit assuré à l’aller comme au retour, que personne ne doive s’arranger seul pour rentrer à la maison et que personne ne doive rentrer à pied seul.

  • Demandez à votre ado de vous texter lorsqu’il arrive à destination et si ses plans changent ou qu’il décide de passer la nuit chez un ami.

  • Dites à votre ado de vous appeler s’il a besoin d’aide. À un moment ou l’autre, votre enfant pourrait se retrouver dans une situation difficile ou problématique et ne pas savoir comment s’en sortir. Dites à votre enfant de vous appeler si jamais il se retrouve dans une telle situation, et vous viendrez le chercher aussitôt. Assurez votre enfant que vous ne lui en voudrez pas de vous avoir appelé; dites-lui que vous réglerez ce qu’il y a à régler le lendemain. Faites preuve de sincérité! Le fait pour votre enfant de savoir qu’il peut vous appeler sera pour lui un important filet de sécurité, surtout s’il se retrouve dans une situation compromettante ou potentiellement dangereuse.

  • Expliquez à votre ado la différence entre une relation saine et une relation contrôlante. Si sa première vraie relation sentimentale s’avère une relation contrôlante, cela pourrait nuire à son développement et le placer en situation de vulnérabilité.

Voulez-vous vraiment annuler la collecte d’information? Toute l’information que vous avez fournie jusqu’à maintenant ne sera pas enregistrée.