Retour à la page d’accueil

Enfant disparu sans motif connu et jeune adulte disparu

Chaque année, les forces policières reçoivent le signalement d’un grand nombre de disparitions de jeunes adultes (début de l’adolescence à l’âge de 25 ans) qui demeurent souvent inexpliquées. Quand un enfant ou un jeune adulte disparaît sans raison apparente, on parle alors de « disparition sans motif connu ». Selon le Compte rendu sur les enfants disparus - 2009 : Services nationaux des enfants disparus, la majorité (23%) des signalements d’enfants disparus faits auprès de la police en 2009 se retrouvent sous la catégorie « inconnu ».1 En général, les enfants et les jeunes adultes portés disparus sont vite retrouvés mais en d’autres circonstances, les parents inquiets se doivent de réagir rapidement. Si vous êtes parent d’un enfant ou d’un jeune adulte disparu sans motif connu, ce segment d’information vous indiquera la marche à suivre et les actes essentiels à poser pour tenter de localiser votre enfant ; vous serez également renseigné sur les risques encourus par nos jeunes adultes et sur les mesures à prendre pour diminuer cette part de risques.

Que signifie « sans motif connu » ?

Bien souvent, parents et tuteurs savent pour quelle raison leur enfant a disparu. Mais dans certains cas, nul ne parvient à expliquer cette disparition ; ce sont les cas les plus difficiles à résoudre et toutes les personnes touchées soulèveront une foule de questions qui resteront souvent sans réponse. Au cours de la dernière décennie, nombre de familles canadiennes à la recherche de leur enfant n’ont pu expliquer cette disparition. On peut toujours spéculer, tenter de combiner les faits entourant la disparition de l’enfant et la personnalité de ce dernier pour trouver une explication valable mais en vain. Si vous êtes un parent dont l’enfant ou le jeune adulte est disparu sans motif connu, il est important d’insister sur ce point lors de votre signalement auprès des forces policières. Cette information est d’une importance capitale ; énoncez-la clairement car elle influera sur le type de recherche menée par la police et évitera tout malentendu pouvant inciter les forces policières à limiter leur action et leur implication dans cette affaire.

Comment expliquer la disparition d’un enfant, d’un ado ou d’un jeune adulte?

Les motifs menant à la disparition d’un enfant, d’un ado ou d’un jeune adulte peuvent être nombreux. Parfois, la raison en est fort simple – l’enfant a oublié de téléphoner à la maison, l’ado ou le jeune adulte n’a pas vu le temps passer ou s’est temporairement égaré. En pareilles circonstances, ces enfants seront rapidement localisés dans la plupart des cas. Mais en d’autres situations plus inquiétantes, l’enfant, l’ado ou le jeune adulte peut avoir été victime d’un accident, avoir fugué, avoir été blessé ou avoir été enlevé.

On retrouve certaines similarités chez ces enfants, ados et jeunes adultes qui se trouvent en pareille situation ; si vous cherchez votre enfant disparu sans motif connu, prenez le temps de lire les documents sous notre rubrique Fugue, dans notre site enfantsportésdisparus.ca.

Si votre enfant est disparu, vous devez agir rapidement

Si votre enfant a disparu, si vous avez des raisons de croire que cette disparition ne lui ressemble guère et s’il n’a communiqué avec personne depuis, vous devez immédiatement signaler sa disparition à la police. Vous êtes la personne tout indiquée pour insister sur le caractère inhabituel de cette disparition et faire comprendre aux policiers le sérieux de la situation. Par exemple, si votre enfant ne reste jamais dehors la nuit ou ne s’absente jamais du travail, vous devez insister sur ce point lors de votre déposition auprès des policiers. Vous obtiendrez rapidement leur collaboration si vous énoncez clairement que votre garçon ou votre fille vous appelle TOUJOURS dès qu’il/elle est en retard ou que votre enfant ne s’absente JAMAIS du travail sans en avertir son employeur. Souvenez-vous que les policiers reçoivent des milliers de signalements de personnes et d’enfants disparus – ils doivent donc savoir ce qui rend votre cas plus urgent qu’un autre. À défaut d’information sur les allées et venues de votre enfant et sur les personnes qui l’accompagnent, les policiers devront se fier à vous, le parent, qui connaît si bien son enfant.

Dalley, Marlene, Ph.D., Centre canadien de police pour les enfants disparus et exploités, Services nationaux des enfants disparus, Services nationaux de police, Gendarmerie royale du Canada, 2009. http://www.missingkids.com/publications/PDF6a

Voulez-vous vraiment annuler la collecte d’information? Toute l’information que vous avez fournie jusqu’à maintenant ne sera pas enregistrée.