Retour à la page d’accueil

Lorsque votre enfant rentre à la maison

Quelque soit le motif ayant mené à la disparition de votre enfant, son retour à la maison peut s’avérer un passage difficile pour la famille comme pour l’enfant. Vous serez peut-être envahis par de grandes vagues d’émotions, selon le cas. Quand l’enfant est de retour, il arrive que vous soyez inondés d’appel en provenance des membres de la famille, des amis, des médias, des policiers et des services sociaux. À son retour, vous devrez prendre des mesures pour vous assurer que votre enfant est en santé et en sécurité ; la marche à suivre sera déterminée en fonction de la durée plus ou moins longue de votre séparation et de l’expérience vécue par l’enfant durant son absence.

Mesures à prendre:

  • Dites à votre enfant que vous êtes heureux de son retour et faites tout en votre pouvoir pour qu’il se sente bienvenu, à l’aise et en sécurité. Si les policiers n’en sont pas encore informés, dites-leur que votre enfant est revenu à la maison.

  • Au besoin, informez votre conseiller au sein notre organisme Enfantsportésdisparus.ca.

  • Si votre enfant a eu des comportements à risque durant son absence, prenez rendez-vous avec un médecin ou rendez-vous à l’hôpital pour qu’on l’examine. Parlez ouvertement de la situation au médecin, dites-lui où se trouvait votre enfant et ce qu’il faisait. Ainsi, il aura tous les soins appropriés, y compris des thérapies.

  • Ayez recours aux services d’un médiateur ou d’un thérapeute. Ces personnes vous aideront, vous et votre enfant, à traverser cette épreuve, à aider votre enfant à se rétablir et à entamer un processus de guérison au sein de la famille.

  • Dialoguez avec votre enfant, soyez franc et ouvert et offrez-lui votre aide.

  • Il est possible que votre enfant ait besoin de traitements en réhabilitation s’il souffre de troubles mentaux ou de dépendance. Il est très important de lui offrir ces soins – contactez notre organisme Enfantsportésdisparus.ca et nous vous aiderons à trouver les ressources disponibles.

N’oubliez pas, votre enfant peut aussi traverser toute une gamme d’émotions, passant de la peur à la rage, du soulagement à la tristesse. Il vous observe peut-être pour tenter de savoir quoi faire, comment réagir. Vous avez l’occasion de prendre les choses en mains et de repartir du bon pied en gardant votre calme et en demeurant centré sur le processus de guérison et sur les solutions.

Plus la séparation fut longue, plus l’enfant mettra du temps à se réintégrer au sein de la famille. Ne vous attendez pas à voir votre enfant revenir rapidement tel qu’il était, avant sa disparition. Il faut parfois beaucoup de temps avant de récupérer, au sortir d’une telle expérience.

Si la séparation fut de longue durée, il importe d’avoir recours à des services professionnels le plus rapidement possible pour assurer le bon déroulement de votre réunification. Bien des étapes restent à franchir pour faire de vos retrouvailles un véritable succès et alléger le fardeau de l’enfant. Vous pourriez consulter certaines spécialistes : psychologues, organisme oeuvrant pour le retour des enfants disparus, travailleur social, officier de police.

Voulez-vous vraiment annuler la collecte d’information? Toute l’information que vous avez fournie jusqu’à maintenant ne sera pas enregistrée.